09 Dezember 2012


TAKING OFF AGAIN
"I'M VERY MUCH DOWN TO EARTH, JUST NOT THIS EARTH" - KARL LAGERFELD
AUTO-PORTRAIT EN FACE DE LA ROTATION DIFFÉRENTIELLE DES TACHES SOLAIRES. VESTE ISSEY MIYAKE. BEGÜM SEKENDIZ BORÉ


COMME AUX PÔLES DE LA TERRE, UN CHAMP MAGNÉTIQUE EST PRÉSENT AUX PÔLES DU SOLEIL ET AVEC UNE INTENSITÉ 
TRÈS PROCHE. CEPENDANT,  DANS CERTAINES RÉGIONS DE  L'ATMOSPHÈRE  SOLAIRE, DES CHAMPS MAGNÉTIQUES 5000 
FOIS PLUS GRANDS SONT PRÉSENTS. CES RÉGIONS ONT UNE TEMPÉRATURE PLUS FAIBLE QUE CELLE AMBIANTE  SUR LE 
SOLEIL, ET EN CONSÉQUENCE  APPARAISSENT  SUR UNE IMAGE  DU DISQUE SOLAIRE COMME DES TACHES SOMBRES. CE 
SONT LES TACHES SOLAIRES

LES TACHES ONT ÉTÉ MISES  À PROFIT POUR  DÉTERMINER LA  VITESSE DE  ROTATION DU SOLEIL - LES TACHES ONT UNE 
DURÉE DE VIE SUFFISANTE  POUR DÉTERMINER  LA VITESSE DE  ROTATION  DU SOLEIL  - ET MONTRER QUE LES COUCHES 
EXTERNES NE TOURNENT   PAS COMME UN CORPS SOLIDE. EN EFFET, LA VITESSE ANGULAIRE DE ROTATION DES TACHES 
DONC  L'ATMOSPHÈRE  SUPÉRIEURE DU SOLEIL  DÉPEND DE  LEUR LATITUDE, ELLE  DÉCROÎT DE L'ÉQUATEUR AUX PÔLES. 
ON ASSISTE À UNE ROTATION DIFFÉRENTIELLE. LESIA L'OBSERVATOIRE DE PARIS



Archiv